Sandwichs de chantilly aux m&m’s

Préparation : chantilly : 10 mn ; montage des sandwichs : 8 mn.

Sandwichs de chantilly aux m&m's (speculoos)Pour 6 parts :
(à raison de deux sandwichs par personne)
– 300g de cacahouètes enrobées de chocolat (m&m’s, marques de distributeur),
– 24 biscuits sablés (spéculoos, galette au chocolat),
– de la chantilly (1 bombe ou de la chantilly maison).

.

Pour la chantilly maison :
La moitié d’une bouteille de 33cl de crème entière liquide, 3 cuillères à soupe de sucre glace.
Verser la crème entière liquide puis commencer à battre. Au bout de 30 secondes, passer à la vitesse supérieure puis augmenter encore une fois.  Quand la crème commence à mousser, ajouter une à une les cuillères de sucre glace.  Et augmenter la puissance jusqu’à dernier cran du robot. Arrêter quand le fouet sorti présente un « bec d’oiseau » assez costaud : la chantilly ne doit pas glisser entre les pales. Le processus peut prendre jusqu’à 10 minutes.

.
.

¤ Écraser grossièrement les cacahouètes enrobées de chocolat avec le plat d’un rouleau à pâtisserie (les côtés)ou en prenant une cuillère en bois à presser sur les confiseries en plaçant sa paume de main dans le creux du couvert.

¤ Dans un bol, mélanger délicatement la chantilly avec les grosses miettes de bonbons chocolatés. Réserver une grosse poignée pour la décoration finale.

¤ Procéder au montage au dernier moment : sur un biscuit comme base, déposer une cuillère à soupe de préparation à la chantilly. Saupoudrer de miettes réservées puis recouvrir d’un second biscuit sans appuyer.

.
.

La gourmandise… cela a du bon !
Je prévois deux sandwichs par personne, trois pour les gros gourmands. Mais après un repas, les sandwichs paraissent assez bourratifs.
Le montage doit être réalisé au dernier moment pour garder le croquant du biscuit. A l’inverse, vous pouvez préparer la chantilly plusieurs heures en avance.
Pour éviter un écrasement total du biscuit et que la chantilly s’échappe, soyez généreux sur les cacahouètes enrobées de chocolat. Ce sont elles qui vont assurer la consistance de la texture. Évidemment, comme tout sandwich qui se respecte… il se mange avec les doigts !

On peut même réaliser une version nomade pour un dessert hors chez soi : il suffit de transporter les ingrédients préparés (M&M’s écrasés, chantilly montée) dans des contenants séparés.

Pour ceux qui n’aiment pas les Spéculoos, on peut trouver des sablés au chocolat au rayon bio. J’ai acheté des sablés de la marque Céréal Bio dont les dimensions conviennent parfaitement. En plus, ils se retrouvent par deux, sous sachet de préservation. Cette marque propose aussi des Spéculoos.

Pour la chantilly : Si vous connaissez mal votre robot pâtissier et/ou que c’est la première fois que vous tentez de la crème fouettée maison, partez sur une bouteille entière de 33 cl, elle se conserve très bien au frais durant 24 heures. Le sucre glace est un fixateur « naturel ». Je ne mets ni le bol, ni le fouet au frais. J’utilise « normalement » mes ustensiles avec la crème que j’ai entreposée au frais dès son achat. La seule marque qui m’a convaincue, la « Fleurette » d’Elle&Vire.

.

Sandwichs de chantilly aux m&m's (sablés chocolat)

.

Recette extraite de « Le livre de recettes m&m’s® » aux éditions Marabout. Revue et corrigée par Debbie & Marien, légèrement améliorée par moi-même.

.

Publicités

Cookies à la pâte Spéculoos et aux pépites de chocolat

.

Cookies a la pate Speculoos et aux pepites de chocolat

.

Préparation : 14 mn ; Cuisson : 10 mn.

 Pour une vingtaine de cookies :
– 225g de farine,
– 60g de beurre tempéré,
– 50g de pâte à tartiner Spéculoos,
– 50g de chocolat pâtissier coupés en petits morceaux ou pépites de chocolat,
– 100g de sucre,
– 1 œuf,
– 1 cuillère à café d’extrait de vanille,
– 1 cuillère à café de levure chimique.

.

.

¤ Préchauffer le fou à 170°C.

¤ Mélanger le beurre, la pâte à Spéculoos, le sucre, l’œuf et la vanille.

¤ Compléter le mélange avec la levure et la farine.

¤ Former des boules de pâte en les roulant au creux des paumes. Les déposer sur une plaque recouverte d’un tapis en silicone ou de papier de cuisson en les espaçant bien.

¤ Enfoncer légèrement les pépites sur chaque biscuit.

¤ Enfourner pour 10 minutes environ, les sortir quand les bords commencent à dorer même s’ils sont encore mous. Les laisser refroidir à température ambiante, ils vont durcir un peu.

.
.

Je sais que cela peut paraitre un tantinet étrange de placer les pépites de chocolat à la main après la formation des biscuits mais mon deuxième essai où je les avais intégrés à la pâte directement était passablement raté.

Le beurre se doit d’être tempéré, un peu mou sous la pulpe du doigt mais pas liquide pour que la recette réussisse. Sinon vous allez obtenir une pâte collante et qui aura un effet « gros grains de sable » sous la dent après cuisson.

.

Ici on n’achète pas de pépites toutes prêtes, on coupe le chocolat en tablette avec un couteau. En utilisant un grand couteau (de 25-30 cm de long, en entier), on place une main sur le manche, trois doigts sur la pointe du couteau (sur le dessus de la lame, hein !) et on donne un mouvement de « balancier » au couteau : on appuie un peu avec la main entière, un peu avec les trois doigts et ainsi de suite. Au début, vous irez doucement et une fois que vous maitriserez le geste, plus jamais vous n’achèterez de pépites tellement cela vous parait simple.

 .

Dégustez-les tout juste à la sortie du four, c’est vraiment le « must » – sans vous brûler la langue. Ici, le plus grand gourmand en a mangé une dizaine rien qu’à lui.

.

La recette a été découverte chez CommonCook.