Riz aux oignons caramélisés

.

riz aux oignons caramelises 01Pour trois parts :
– 180g de riz,
– 2 oignons,
– 1 ½ cuillère à soupe de miel,
– 1 tablette de bouillon (légumes de préférence),
– 20g de beurre,
– 1 verre d’eau (12cl),
– Sel & poivre,
– huile.

.
.

¤ Cuire le riz dans une casserole ou au rice cooker.

¤ Pendant ce temps, émincer les oignons. Les faire revenir à feu moyen dans une grande casserole huilée jusqu’à ce qu’ils soient fondants. Saler et poivrer.

¤ Ajouter le beurre ainsi que la tablette de bouillon émiettée. Laisser cuire pendant 5 minutes.

¤ Verser les cuillères de miel et mélanger. Ajouter le verre d’eau puis gratter les sucs formés sur la paroi de la casserole pour les récupérer.

¤ Après 5 minutes de cuisson supplémentaires, ajouter le riz cuit. Remuer avec précaution puis servir.

.
.

Oh non, la vilaine ! Elle propose une recette avec un nombre impair de parts. Owi, que je suis méchante ! C’est simple, je pars sur un base de 60g de riz par personne (et c’est laaaargement suffisant).

Attention quant au choix du miel, certains s’avèrent relativement forts. Le miel d’acacia est suffisamment commun pour être apprécié par toutes les papilles. Lors de mon deuxième essai, j’ai utilisé du miel du châtaignier, j’ai été forte surprise par le goût.

On peut accompagner le riz aux oignons caramélisés d’un poisson, d’une viande ou de charcuterie comme du jambon cru coupés en lamelles. Pensez que si vous l’ajoutez sur les dernières minutes de cuisson, il va cuire et devenir salé ; si vous n’êtes pas sûr d’aimer, il suffit de l’ajouter hors feu, directement dans l’assiette. Avec du parmesan, c’est également très bon !

Comme toujours, le riz se conserve très bien au frais et accepte très bien un réchauffage au micro-onde.

.

J’ai réalisé deux versions :
¤ riz basmati, oignons classiques, miel d’acacia, parmesan et jambon cru,
¤ riz rouge, oignons rouges, miel de châtaignier et saucisse de Toulouse.
J’ai même testé sans oignon, c’est moins caramélisé mais l’ajout de miel se suffit à lui-même.

.

riz aux oignons caramelises 02

.

La recette provient de chez Tambouille.

Publicités

Riz Tambouille

.

Préparation : 8 mn. Cuisson : 14 mn à la casserole, inconnue au rice-cooker.

Ingrédients :
– 1 volume de riz (80g),
– 2 volumes d’eau,
– 1 barquette de lardons (environ 150g),
– 1 gousse d’ail,
– champignons séchés/noirs/de Paris (environ 100g),
– 1 cuillère à soupe d’huile d’olive,
– du gingembre,
– 1 cuillère à soupe de soja ou de vinaigre Xérès/balsamique (facultatif),
– ½ cube de bouillon (facultatif),
– 100g de légume (poireau ou carotte).

 .
.
.

Avec un rice cooker / autocuiseur :

¤ Faire des lamelles de carotte à l’économe ; débiter le poireau en lamelles dans le sens vertical (cela forme des « lasagnes » de poireau) ; découper finement ou écraser l’ail. Verser tous les ingrédients dans le rice cooker et attendre la fin de la cuisson.

 .

Avec deux casseroles :
¤ Dans une casserole, verser le riz, l’eau, le demi cube de bouillon et la cuillère à soupe de soja ou de vinaigre et le gingembre. Lancer la cuisson.

¤ Faire des lamelles de carotte à l’économe ; débiter le poireau en lamelles dans le sens vertical (cela forme des « lasagnes » de poireau) ; découper finement ou écraser l’ail. Les verser dans une casserole, ajouter les champignons et les lardons et un peu (très très peu) d’eau pour éviter que cela n’attache et l’huile d’olive. A feu moyen, faire revenir environ 8 minutes tout en remuant.

¤ Égoutter le riz et le verser dans la seconde casserole. Mélanger vivement sur plein feu 2 ou 3 minutes et servir.

 .
.

J’ai compté 40grammes de riz par personne, c’est largement suffisant.
N’oubliez pas : 1 volume de riz = 2 volumes d’eau à ajouter (volume, pas masse !). Évitez le riz noir, complètement inadapté pour ce genre de recette au vu de son temps de cuisson.
J’indique 80grammes minimum dans la liste des ingrédients car le reste fournit deux portions pleines. Vous n’allez tout de même pas manger à vous seul 40 grammes de riz, 150g de lardons, 100g de champignons et 100g de légumes. Sauf si vous êtes un ogre, je le conçois.

 .

Il va de soi qu’aucune carotte n’a été massacrée dans ma cuisine, surtout pour être cuite !
Le rice cooker est vraiment une pièce ménagère conçu pour fainéants, mais avec deux casseroles, on s’en sort aussi très bien. Le but du riz Tambouille, vous l’avez compris, est de manger un plat un peu plus équilibré que des pâtes, sans trop d’effort. Cela a sauvé mon déjeuner plusieurs fois de la paresse qui m’animait. Ici aussi, on varie selon les goûts… et le contenu de son réfrigérateur.
J’ai testé une fois en ajoutant un fond de bouteille de vin blanc, mazette, c’était trop bon.

.

Ce sont les filles Tambouille qui ont su charmer ma paresse de cuisinière.
.

Risotto de potiron aux noisettes et aux raisins

.

Préparation : 14 mn ; Cuisson : env. 20 mn.

Pour deux bonnes parts :
– 100g de riz (à risotto de préférence),
– 1 oignon,
– 300g de chair de potiron,
– 40g de noisettes/amandes/mélange des deux (une petite poignée),
– 15g de raisins secs ou moelleux,
– 1 noisette de beurre,
– 2 cuillères à soupe de parmesan,
– 1 cuillère à soupe d’huile d’olive,
– 1 pincée de curry/cumin/paprika/cardamome/muscade (au choix),
– 500 ml d’eau,
– 1 cube de bouillon.

.

¤ Découper en petits cubes la chair à potiron ainsi que l’oignon. Les faire revenir dans l’huile d’olive sur feu moyen dans une casserole. Faire cuire environ 5 à 8 minutes. Poivrer et ajouter la pincée d’épice.

¤ Dans un contenant – type doseur avec bec verseur –  déposer le cube de bouillon et verser de l’eau bouillante par-dessus. Bien mélanger.

¤ Dans la casserole où se trouvent potiron et oignon, ajouter le riz en pluie et ajouter louche après louche le bouillon. A chaque louche, sur feu moyen, remuer et attendre que l’eau soit bue par le riz avant de rajouter une cuillère. Le processus dure environ une dizaine de minutes.

¤ Pendant ce temps, concasser grossièrement vos noisettes/amandes/mélange des deux.

¤ A la fin de la cuisson, ajouter le parmesan, le beurre,  les oléagineux et les raisins. Servir immédiatement.

 .
.

Pour le riz, vous pouvez acheter du riz spécial « à risotto » ou utilisez votre riz habituel : ne perdez pas de vue que pour le cuire, il vous faut pour 1 volume de riz = 2 volumes d’eau (volume pas poids !)

 .

Pour concasser vos noisettes et amandes, vous avez un pilon et vous allez vous en sortir comme un(e) chef. Vous avez seulement un rouleau à pâtisserie : déposez vos noix sur une planche, recouvrez d’un torchon propre et martelez les noix en tenant le rouleau comme un pilon. Vous n’avez ni l’un, ni l’autre ; utiliser un marteau pour taper sur les noisettes recouvertes (pas sur les doigts de préférence). Ça fonctionne très bien, j’ai utilisé ce système D durant des années.

 .

A la maison, nous avons utilisé du curry car le cumin n’est pas apprécié par tout le monde. Après avoir goûté en cours de route – je plaide coupable ! – j’ai décidé de rajouter un peu de sauge pour alléger le goût au niveau du palais. Je me suis auto surprise du résultat léger mais sans équivoque. Lors d’une seconde confection, on a trouvé que la cardamome se mariait très bien avec le potiron.

.

C’est la Fille de Bric’n’Broc qui m’a fait salivé cette semaine…
.

Riz aux épinards

.

A l’autocuiseur : Préparation : 8 mn ; Cuisson : 20 mn.
Traditionnellement : Préparation : 12 mn ; Cuisson : 10 à 30 mn.
.

Ingrédients pour deux bonnes parts :
– 100g de riz,
– 150g d’épinards (frais ou galets),
– 1 oignon,
– 1 gousse d’ail,
– 30g de parmesan,
– 5 cl de crème liquide,
– vin blanc facultatif,
– Sel&Poivre.

 .

.
.

  • Dans un cuiseur à riz/rice cooker :

¤ Dans la cuve chaude sans le couvercle, verser un peu d’huile, faire revenir l’ail et l’oignon coupés en petits morceaux,

¤ Ajouter le riz, l’eau et le sel. Verser un volume de riz pour deux volumes de liquide (soit 100% d’eau, soit 80% d’eau et 20% de vin blanc),

¤ Placer les galets congelés d’épinards dans la cuve (placer le couvercle) et laisser l’autocuiseur gérer la cuisson en remuant une fois pour bien mélanger riz et épinards. Ou faire revenir dans une poêle légèrement huilée les épinards frais à feu moyen pendant 3 minutes.

¤ Quand l’autocuiseur passe sur le « maintien au chaud », glisser vos épinards frais ; ajouter parmesan, poivre et crème et bien mélanger.

¤ Dresser votre assiette ou couvercle enlevé, laisser cuire pour griller un peu la préparation.

 .
.

  • Traditionnellement :

¤ Faire cuire le riz 11 minutes dans de l’eau salée dans une casserole,

¤ Pendant ce temps, émincer l’oignon et l’ail, les faire revenir dans une poêle légèrement huilée à feu moyen, 2 minutes. Ajouter les épinards frais et continuer la cuisson pendant 2 minutes. Ou ajouter les galets congelés laisser l’eau s’évaporer. Saler et poivrer. Verser le vin blanc facultatif et le laisser s’évaporer 1 minute.

¤ Égoutter le riz d’un côté puis le mélanger les épinards avec la crème et le parmesan.

¤ Faire cuire 20 minutes à 180°C.

 .

 .

Le tout peut être accompagné de morceaux de viande (steak, dés de jambon, lardons à ajouter déjà cuits à la fin de la cuisson du riz) ou d’un œuf sur le plat.

Je t’avoue tout, j’ai largement préféré au rice cooker car je suis… une apprentie fainéante 😉 C’est rapide, c’est l’autocuiseur qui gère tout. Tu balances le tout et tu n’as plus qu’à attendre. Magie ! L’avantage de l’autocuiseur est le contrôle optimum de l’évaporation d’eau.

Je suis super fan du mélange riz/épinards/oignon avec cette touche de vin blanc. Ajoutez à tout cela le jaune coulant de l’œuf au plat… J’en salive encore.

.

Vos suggestions
¤ Mélo a préféré utiliser 200g d’épinards. Elle a testé une version avec lardons mais a trouvé qu’ils prenaient trop le pas sur les épinards.

.

.

La recette originale est ici, Myrtille est satisfaite du plat en mélangeant préalablement sauce au parmesan, épinards et riz.
.