Cookies à la pâte Spéculoos et aux pépites de chocolat

.

Cookies a la pate Speculoos et aux pepites de chocolat

.

Préparation : 14 mn ; Cuisson : 10 mn.

 Pour une vingtaine de cookies :
– 225g de farine,
– 60g de beurre tempéré,
– 50g de pâte à tartiner Spéculoos,
– 50g de chocolat pâtissier coupés en petits morceaux ou pépites de chocolat,
– 100g de sucre,
– 1 œuf,
– 1 cuillère à café d’extrait de vanille,
– 1 cuillère à café de levure chimique.

.

.

¤ Préchauffer le fou à 170°C.

¤ Mélanger le beurre, la pâte à Spéculoos, le sucre, l’œuf et la vanille.

¤ Compléter le mélange avec la levure et la farine.

¤ Former des boules de pâte en les roulant au creux des paumes. Les déposer sur une plaque recouverte d’un tapis en silicone ou de papier de cuisson en les espaçant bien.

¤ Enfoncer légèrement les pépites sur chaque biscuit.

¤ Enfourner pour 10 minutes environ, les sortir quand les bords commencent à dorer même s’ils sont encore mous. Les laisser refroidir à température ambiante, ils vont durcir un peu.

.
.

Je sais que cela peut paraitre un tantinet étrange de placer les pépites de chocolat à la main après la formation des biscuits mais mon deuxième essai où je les avais intégrés à la pâte directement était passablement raté.

Le beurre se doit d’être tempéré, un peu mou sous la pulpe du doigt mais pas liquide pour que la recette réussisse. Sinon vous allez obtenir une pâte collante et qui aura un effet « gros grains de sable » sous la dent après cuisson.

.

Ici on n’achète pas de pépites toutes prêtes, on coupe le chocolat en tablette avec un couteau. En utilisant un grand couteau (de 25-30 cm de long, en entier), on place une main sur le manche, trois doigts sur la pointe du couteau (sur le dessus de la lame, hein !) et on donne un mouvement de « balancier » au couteau : on appuie un peu avec la main entière, un peu avec les trois doigts et ainsi de suite. Au début, vous irez doucement et une fois que vous maitriserez le geste, plus jamais vous n’achèterez de pépites tellement cela vous parait simple.

 .

Dégustez-les tout juste à la sortie du four, c’est vraiment le « must » – sans vous brûler la langue. Ici, le plus grand gourmand en a mangé une dizaine rien qu’à lui.

.

La recette a été découverte chez CommonCook.

Publicités