Couscous vert

Couscous vert (semoule, petits pois, menthe, ciboulette, oignon, pignons de pin)Préparation : 6 mn ; Cuisson : 32 mn.

Pour 2 parts :
– 200g de petits pois,
– 1 oignon,
– 1 petit poireau (≈ 150g),
– 1 trait d’huile d’olive,
– 1 cuillère à soupe d’eau,
– 125g de semoule grains moyens,
– menthe et ciboulette,
– 50g de pignons de pin.

. Lire la suite

Salade au boeuf sauté et aux cacahuètes

Salade au boeuf sauté et aux cacahuètesPréparation : 24 mn ; Cuisson : 5 mn.

Pour 4 parts :
– 250g de bavette d’Aloyau,
– 1 ½ sucrines,
– ¾ de concombre,
– ¾ d’oignon rouge,
– 1 carotte râpée,
– 2 poignées de pousses de soja,
– 2 poignées de cacahuètes non salées,
– de la menthe,
– poivre noir & sel,
– sauce soja.
.

Pour la marinade :
– 1 cuillère à soupe de vinaigre de riz,
– 1 cuillère à soupe de miel,
– ¼ cuillère à café de poudre de gingembre,
– ¼ cuillère à café de curry,
– sauce soja,
– sauce d’huitre.

.

¤ Quelques heures au préalable – de préférence une nuit – débiter la viande en petites lanières et la laisser mariner au frais.

¤ Griller à sec (sans matière grasse) les cacahuètes dans une poêle quelques minutes puis les concasser grossièrement.

¤ Ciseler finement la salade, râper la carotte. Éplucher le concombre puis le peler en lanières ; découper le cœur en petit morceaux. Débiter l’oignon : la première moitié est ajoutée à la viande pour sa cuisson, la seconde doit être réservée.

¤ Dans la poêle précédemment utilisée, verser la viande avec la marinade : saisir à feu vif environ 5 minutes.

¤ Dresser les bols : placer la salade, puis le concombre, la carotte ainsi que les pousses de soja. Placer l’oignon puis la viande. Saupoudrer de cacahuètes puis de menthe. Assaisonner. Arroser de sauce soja selon convenance.

.

Même si j’adore l’oignon rouge, je me suis laissée piéger par la quantité. L’oignon cru est bien plus fort que le cuit et peut vite vous emprisonner le palais.

Je vous conseille d’utiliser des pousses de soja fraiches ou de vous en passez, mais pas de vous servir d’une boite de conserve. Comme je ne suis pas fana de carotte (étant allergique à la carotte cuite), j’en ai rarement chez moi.

N’ayant aucun de ces deux ingrédients, je les ai remplacés par des vermicelles de riz (250g). Pour leur cuisson : porter à ébullition une casserole d’eau salée, plonger les vermicelles sans les casser. Immédiatement, les sortir hors feu et laisser cuire les vermicelles couvercle fermé. Au bout de 4 minutes, les sortir de l’eau bouillante, les égoutter puis les passer à l’eau froide pour stopper la cuisson. Ils sont ainsi cuits, non collants et gardent leur élasticité. Pour dresser votre bol, il vaut mieux les placer en premier, sous la salade.

.

J’ai vu cette recette mioum-mioum chez In the food for love.

Ragoût de lentilles vertes

.

Ragout de lentilles vertes

Cuisson : 35 mn ; Préparation : 6 mn.
.

Pour 5 grosses parts :
– 300g de lentilles vertes,
– 500g de patates douces,
– 400g de pulpe de tomate,
– 350g d’épinards,
– plantes aromatiques au choix : sauge, persil, menthe,…

.

.

.

¤ Éplucher les patates douces et les débiter en dés.

¤ Dans un grand volume d’eau bouillante salée, cuire les lentilles et les patates douces pendant 20 minutes. (Utiliser un grand fait tout pour l’ensemble de la recette)

¤ Egoutter et retransvaser dans le contenant. Y ajouter la pulpe de tomate, les épinards (frais ou les galets congelés). Saupoudrer de plantes aromatiques et laisser mijoter à feux doux 10-12 minutes environ.

¤ Servir bien chaud.

J’ai testé les doses des ingrédients un peu au hasard : c’est épatant, on les a tous très bien sentis sans que l’un ne prenne trop le pas sur l’autre. J’ai mis un peu de sauge, du persil et j’ai eu la main très lourde sur la menthe (miam miam).

Entre ragoût et soupe, il n’y a qu’un pas, il suffit de rajouter un peu d’eau ou un peu de bouillon et de laisser mijoter un peu plus de temps.

D’accord, ce plat peut être synonyme d’hiver, mais par ces jours un peu froids, cela fait du bien. Et puis il n’y a pas de raison, j’ai réalisé une grosse marmite et j’ai congelé des portions.

Je ne sais pas vous, mais je trouve que le mot ragoût n’est pas très joli à la sonorité même si pour beaucoup il est synonyme d’aliments goutus. Petite, je confondais souvent les adjectifs ragoûtant et dégoûtant, ce qui n’a pas aidé à l’affaire.

.

C’est la photo d’Ephée qui m’a encore tapé dans l’œil…
.

Soupe de pêche à la menthe

.

Préparation : 4 mn ; Repos : une nuit.

Ingrédients pour deux parts :
– 2 pêches/nectarines,
– 1 grosse cuillère à soupe de sucre,
– un peu de jus de citron,
– 5 à 10 feuilles de menthe.
Compter 1 pêche à 1 pêche et demi par personne.

.

¤ Découper les pêches en quartiers et ciseler la menthe.

¤ Tout mettre dans un saladier et laisser infuser une nuit entière au réfrigérateur.
.

C’est simple comme bonjour, mais le mariage entre les deux est excellent !
Vous pouvez enlever la peau en plongeant quelques secondes dans l’eau chaude les pêches puis en les mettant dans de l’eau glacée afin de stopper la cuisson.

J’ai testé avec des brugnon/nectarines blanches et jaunes/pêches blanches et jaunes. Avec tout type de menthe également (marocaine « Nanah », menthe poivrée, menthe sauvage). N’hésitez pas à mettre beaucoup de menthe, elle ne gâchera jamais le goût du fruit mais le relèvera. Le sucre sert surtout à accélérer le processus de perte du jus par le fruit.

N’oubliez pas de laisser bien infuser une nuit tant pour l’appétence que pour la fraîcheur.

 .

 

Eau chic

.

Préparation : 8 mn ; Repos : 10 heures max.
.
Pour deux litres d’eau :

–  2 litres d’eau,
– 1 concombre moyen,
– 1 citron,
– 1 cuillère à café de gingembre,
– 10 feuilles de menthe environ.

.

¤ Peler et couper en tranches le concombre, trancher finement le citron et râper du gingembre. Verser tous les ingrédients et l’eau de préférence dans un récipient hermétique.

¤ Laisser reposer au réfrigérateur quelques heures ou toute une nuit.

 .

Cette boisson se veut très rafraichissante et c’est le cas.
Comme toujours, plus vos produits sont de qualité, meilleur est le rendu. On peut faire l’effort d’utiliser un « vrai » citron et non du jus de citron sous petite bouteille plastique par exemple 😉

Comme il ne s’agit pas de limonade, il n’y a pas de sucre. C’est voulu, on en consomme trop – et même moi bec sucré y trouve mon compte.

L’utilisation du récipient hermétique évitera à votre eau de prendre les odeurs du réfrigérateur. Si quelques heures sont idéales pour récolter le meilleur du mélange des ingrédients, n’oubliez pas votre boisson au frais pendant plus de 10 heures, au risque de vous retrouver avec beaucoup d’amertume en bouche.

Il parait que la recette est aussi très conseillée pour favoriser le ventre plat : m’enfin, sans exercice ne vous attendez pas à ce que vos quelques millimètres de gras disparaissent par magie.

.