Naan (pain indien)

.

Préparation : 12 mn ; Repos facultatif : 3-4 heures ; Cuisson : 5 mn.

Ingrédients pour 4 naans :
– 200g de farine,
– 1 yaourt,
– 8 portions de fromage fondu (kiri, vache-qui-rit, chavroux, etc.),
– 2 bonnes pincées de sucre,
– 2 pincées de levure,
– sel à convenance,
– 1 cuillère à soupe d’huile d’olive,
– 5 cl d’eau chaude,
– un peu de ghee ou de beurre fondu.

 .

¤ Mélanger la farine, le sucre, la levure, le yaourt, l’huile d’olive, le sel et l’eau chaude et pétrir jusqu’à obtenir une pâte. L’assouplir en la jetant plusieurs sur le plan de travail tout en pétrissant (ou laisser le crochet d’un robot ménager faire son travail),

¤ Laisser reposer la pâte à température ambiante entre 3 et 4 heures (très grandement facultatif),

¤  Mélanger vigoureusement le fromage fondu pour former une pâte homogène,

¤ Préchauffer pendant 15 minutes le four à 300°C si possible, à la température la plus haute à défaut,

¤ Séparer la pâte en 4 portions égales. Prendre une portion, l’aplanir au rouleau à pâtisserie en formant un rond. Déposer une grosse noix de fromage au centre. Rabattre les bords au centre pour fermer le naan, pour obtenir une forme de bourse. Aplatir en posant le plat de la main entièrement sur le naan. Retourner la pâte – afin que la fermeture se retrouve contre le plan de travail – et aplanir délicatement au rouleau.

¤ Déposer les naans sur un tapis de cuisson en silicone ou sur du papier de cuisson. Descendre la température du four à 260°C, enfourner les naans et laisser cuire 5 minutes ; lorsque de légères taches dorées apparaissent sur le dessus, les naans sont cuits.

¤ A la sortie du four, déposer au pinceau le ghee ou le beurre sur la surface du naan.

.
.

Concernant le fromage fondu, j’ai tout testé, même des mélanges kiri/chavroux (oui, madame !). J’ai également utilisé du fromage blanc à la place du yaourt. Par contre, je n’ajoute pas de sel, le fromage fondu en comportant suffisamment.

 .

Je réalise des cheese naans uniquement sur envie ; autant vous dire que les 3/4 heures de repos conseillées sont toujours zappées. Je n’ai pas vu de différence quant au goût du naan, mais je suppose que c’est pour assouplir au maximum la pâte.

N’ayant pas de four proposant 300°C ou 260°C, je fais un compromis et je le préchauffe ainsi que je cuis les naans à 275°C.
.

 .

La recette simplissime mais ô combien probante vient de chez Pankaj, visionnez sa vidéo pour confectionner les naans.
.

Publicités

Hachis parmentier aux patates douces et jambon

.

Cuisson : 40 mn ; Préparation : 22 mn.

Ingrédients pour 6 petites parts :
(ou 4 grosses, ou 5 moyennes)
– 500g de pommes de terre,
– 500g de patates douces,
– 8 tranches de jambon,
– 4 + 1 kiri,
– 10 cl de crème liquide,
– 20g + 10g de beurre,
– échalote, herbes aromatiques

.

.

¤ Eplucher les pommes de terre et les patates douces. Couper les premières en petits morceaux et les secondes en plus gros. Les cuire à l’eau environ 20/25 minutes.

¤ Pendant ce temps, mixer ou couper finement le jambon, ajouter les herbes aromatiques, l’échalote et les 4 kiri.

¤ Ecraser grossièrement à la fourchette les pommes de terre et les patates douces bien égouttées. Intégrer 1 kiri, la crème liquide et les 20g de beurre.

¤ Dans un plat, étaler le jambon puis le mélange de pommes de terre et de patates douces. Tracer des sillons à la fourchette et déposer les 10g de beurre. Enfourner pendant 10 minutes à 210°C.

 .

Le kiri peut bien sûr être remplacé par un autre fromage de votre choix ou par de la crème liquide pour les non amateurs. Le kiri est très apprécié des enfants – et donc de moi – et devient un atout indéniable au moment de servir.

Pour une purée, on conseille un mélange 50/50 pour profiter d’un goût plus subtil avec les patates douces. Je vous conseille de couper les patates douces en gros morceaux et les pommes de terre en petits car les premières cuisent plus vite que les secondes ; avec des tailles différentes, cela vous permet tout de même de les cuire ensemble, à point. Vous pouvez bien entendu faire de la purée 100% pommes de terre ou 100% patates douces. La patate douce est autant apprécié dans les plats salés ou les desserts pour son côté sucré. Les enfants l’adorent !

Ne lésinez pas sur les herbes aromatiques, c’est très agréable. J’ai choisi la ciboulette et le persil. Pour ce dernier, vous pouvez garder les tiges puisqu’elles sont très odorantes cette année.

 .

Voilà, une petite variation du hachis parmentier traditionnel :
1°- car je suis une fainéante, j’en prépare beaucoup car cela se conserve bien au réfrigérateur,
2°- doublée d’une volonté de fer à ne pas gaspiller les aliments : patates douces et jambon étaient sur le feu du bûcher de Sainte Péremption.

.

   

.