Biscuits avec glaçage

biscuits avec glacage NoelPréparation : 6 mn ; Cuisson : 10 mn ; Glaçage : 120 mn ; Repos : 1h40 à 3h40 (si transport)

Pour une grosse fournée de biscuits (environ 100) :
– 350 g de farine,
– 50 g de poudre d’amandes,
– 50g de sucre,
– 180 g de beurre tempéré,
– 1 œuf,
– 1 cuillère à café d’extrait de vanille,
– 1 cuillère à café de cannelle.
.
.

¤ Dans un saladier, fouetter le beurre avec le sucre, ajouter le reste des ingrédients.

¤ Former une boule et l’envelopper de film alimentaire ; placer au réfrigérateur au minimum une heure.

¤ Préchauffer le four à 165°C.

¤ Abattre la pâte sur 3 millimètres d’épaisseur et découper les sablés à l’aide d’emporte-pièces.

¤ Enfourner 8 à 10 minutes à 165°C jusqu’à ce que le bord des biscuits dore.
.

Pour le glaçage de toute la fournée :
– 250 g de sucre glace,
– colorants alimentaires,
avec au choix :
–  ou 1 blanc d’œuf,
–  ou 3 cuillères à soupe de lait ou d’eau.

¤ Monter le blanc en neige et ajouter le sucre glace petit à petit jusqu’à ce que le blanc soit ferme.

¤ A la fourchette, additionner le lait/l’eau au sucre glace pour produire une pâte consistante, qui ne file pas entre les dents de la fourchette. Ajouter tour à tour avec parcimonie lait et sucre glace pour ce résultat.

¤ Séparer dans de petits bols le glaçage obtenu en autant de nombre que de couleurs souhaitées. Ajouter une pointe de couteau de colorant dans chaque bol, travailler la préparation jusqu’à obtenir la nuance voulue.

¤ Répartir chaque portion de couleur  en deux en suivant les proportions 1/3 pour les contours, 2/3 pour le remplissage. Ajouter quelques gouttes dans le bol du remplissage pour obtenir une texture un peu plus liquide. Remplir des poches avec une douille de petit diamètre ou dans des flacons.

¤ Dessiner le contour de chaque biscuit en prenant soin de former un tracé sans interruption car il va servir de barrière au remplissage. Poser la pointe de la douille ou du flacon sur le biscuit pour davantage de régularité. Laisser sécher à température ambiante une dizaine de minutes.

¤ Avec la pâte à remplissage, glacer le reste du biscuit. Après 10 minutes de repos, tracer les détails grâce à un cure-dent.

¤ Une fois les biscuits terminés, laisser reposer à température ambiante 20 minutes pour une dégustation sur place, 2 heures minimum en cas de transport.
.

Conseils pour le glaçage :
¤ Il est plus aisé d’obtenir une texture parfaite avec du lait plutôt qu’avec le blanc d’œuf.  Tout comme le traçage, le flacon est plus facile d’utilisation (le mien a une contenance de 200ml et je l’ai acheté 1,49€ chez Casa)
¤ Commencer toujours le glaçage coloré en versant seulement une cuillère à café de lait. Ensuite, verser le sucre glace. Et travailler la pâte pour obtenir texture et quantité voulues.
¤ Rajouter délicatement les gouttes d’eau dans les 2/3 de la préparation, si elle est trop humide, le glaçage ne sèchera pas. J’en ai fait les frais malgré un repos de 48 heures.
¤ Les colorants en poudre sont de meilleure qualité. L’intensité dépend de la dilution donc du liquide présent. N’oubliez pas que le noir corbeau est la plus nuance la plus difficile à atteindre et que vous n’avez pas besoin de colorant pour obtenir du blanc 😉 le sucre glace associé au lait ou à l’eau suffit amplement.
¤ Pour 100 biscuits, trois couleurs et un flacon, compter une heure. Pour 100 biscuits, sept couleurs et une flacon, compter deux heures.

.

D’accord, cela peut être un peu long comme recette.
♠ Mais cette recette n’empêche aucun déhanchement sur sa musique préférée durant la préparation.
♠ Quand je réalise le glaçage, je travaille sur des plateaux pour le séchage futur et sur ma table avec en fond un film que je souhaite revoir ou un documentaire.
♠ Je m’octroie de temps en temps des biscuits. Directement du plateau à ma bouche (mais généralement, encore un sans glaçage)
♠ Je suis très fervente partisane du glaçage au sucre glace et au lait. C’est beaucoup plus facile à gérer que les blancs en neige tant pour la coloration que pour les quantités.
♠ Généralement, je partitionne ma recette : un jour la confection de la pâte, un jour la création des biscuits et leur cuisson, un jour pour le glaçage et deux en cas de grosses quantités. Ces biscuits se conservent très bien quelques jours dans une boite en métal ou une boite en plastique où vous aurez pris soin de placer un sucre en morceau contre l’humidité.

.

———————————————~*

.

La session Halloween :

Biscuits avec glacage Halloween 02 Biscuits avec glacage Halloween 03 Biscuits avec glacage Halloween 04

Biscuits avec glacage Halloween 01 Biscuits avec glacage Halloween 07

Biscuits avec glacage Halloween 05 Biscuits avec glacage Halloween 06
.

La figurine qui veille sur mes petits sablés d’Halloween est Pouyâ, mon ombre. Les emporte-pièces utilisés sont mes découpoirs à pression que vous avez déjà vus ici.
.

La recette des sablés est celle de Parigote (Carnets parisiens) et c’est grâce à Petit Speculoos que je me suis lancée dans le glaçage.
.

Enregistrer

Lait de citrouille épicé

lait de citrouille epicePréparation : 16 mn ; Cuisson : 7 mn.

Pour une grande tasse :
– 80g de chair de cucurbitacée (citrouille, potimarron, butternut ou doubeurre, potiron)
– 20cl de lait (végétal : noisette, amande, soja…ou demi-écrémé, entier)
– 1 cuillère à café rase d’épices au choix : cannelle, gingembre, muscade, cardamome
– un tronçon de 2cm de gousse de vanille ou ½ cuillère à café d’extrait de vanille,
– 1 cuillère à soupe rase de sucre de canne (facultatif),
– 1 shot de café (facultatif).

.

¤ Récupérer 80g de chair de cucurbitacée. La couper en gros cubes et la plonger 5 à 7 minutes dans de l’eau bouillante. Puis mixer la chair ou l’écraser finement à la fourchette ; la mélanger au lait.

¤ Dans une casserole, verser le mélange lait-citrouille. Incorporer les épices. Puis couper dans la longueur la gousse de vanille avec un couteau, gratter avec la pointe pour extraire les graines ou verser l’extrait de vanille.

¤ A feu doux, chauffer jusqu’à obtenir un lait fumant, frémissant mais pas porté à ébullition.

¤ Verser dans une grande tasse et y distiller une dose de café chaud si souhaité, sucrer. Saupoudrez de l’épice choisie.

.
.

La citrouille et le potimarron sont favorisés pour leur goût sucré un peu plus marqué.
Je t’avoue tout, non seulement je gratte les graines pour porter le lait au frémissement, mais j’y plonge aussi la gousse !
.

Selon le choix de vos ingrédients, on peut obtenir des résultats assez différents. Imaginez un lait de citrouille avec du lait entier de vache, vanille, cannelle ; et un avec du lait de noisette, du potiron, de la vanille, de la cardamome et du gingembre.

Si vous aimez le café, il est pourtant possible que n’aimiez pas le mélange café/citrouille. J’ai été très intriguée et cela m’a bien plu ! Le lait-citrouille-tout-court est tout aussi bon (et plaira au plus grand nombre).

.

Il n’est jamais trop tard pour tester une recette que j’ai épinglée l’année dernière, celle de Laurence de Petits repas entre amis.
.

Enregistrer

Saucisses-momies

Saucisse-momiePréparation : 8 mn ; Cuisson : 20 mn.

Pour 20 saucisses momies :
– 10 saucisses de Strasbourg (porc ou volaille),
– 1,5 pâtes feuilletées du commerce ou 1 pâte sablée maison,
– 5g de moutarde.

Pâte sablée : 300g de farine, 50ml d’huile d’olive, 1 pincée de sel, 150ml d’eau, 2 à 3 cuillères à soupe de thym (facultatif).
Mélanger tous les ingrédients. Conseillé mais pas obligatoire : Former une boule, l’envelopper de film alimentaire et placer la pâte une heure au frais. L’abaisser sur 2 ou 3 mm d’épaisseur.

.
¤ Couper les saucisses en deux parts égales.

¤ Découper des bandes dans la longueur de la pâte, de 5 millimètres de large.

¤ Préchauffer le four à 180°C.

¤ Prendre une saucisse face à soi, bout rond vers le haut (la tête) : positionner la bande de pâte sur la tête en suivant l’arrondi puis faire le tour de la saucisse enfin tourner autour du corps. Prendre une seconde bandelette et enrouler dans l’autre sens afin de créer des croisillons.

¤ Déposer les saucisses sur du papier sulfurisé ou un tapis en silicone. Creuser deux trous pour l’emplacement des yeux à l’aide d’un cure-dent.

¤ Enfourner à 180°C environ 20 minutes, jusqu’à ce que la pâte dore légèrement.

¤ Sortir les momies du four, attendre leur refroidissement avant de déposer une pointe de moutarde dans chacun des trous pour former les yeux.
.

Surtout, il ne faut pas se prendre le chou. C’est un peu le B.A.-BA de cette recette très facile : certaines de mes saucisses sont bien emmaillotées, d’autres où on leur voit beaucoup plus le corps 😉

Cette recette on la trouve partout. C’est parce qu’elle est bonne. Et que même si tes parents ont dit « on ne joue pas avec la nourriture », on le fait ! (mais c’est pour mieux les savourer, évidemment !)

.

fabrication saucisse momie

.

.

————————————————————————~*

.

logo Halloween cuisine

D’autres recettes : Cupcakes ‘pierre tombale’, gâteau potiron et mandarine en mode Halloween, cupcakes Halloween à base de gâteau au yaourt et chocolat, sablés aux épices d’Halloween, cookies moelleux, biscuits avec glaçage, cupcakes d’Halloween citrouille et Nutella, squelettes en chocolat, saucisses-momies.

Si vous êtes à la recherche de simples recettes avec des cucurbitacées : crumble de potiron au Comté, butternut farcie, lait de citrouille épicée, gâteau fondant potiron & mandarine, pumpkin pie.

.

.

Enregistrer

Squelettes en chocolat

Préparation : 15 mn ; Repos total : 40 à 80 mn ; Cuisson : 10 mn ; Glaçage : 45 mn.

Squelette en chocolatPour 13 à 15 grands squelettes :
Emporte-pièce de 15 cm de hauteur
– 150g de beurre très mou,
– 150g de sucre,
– 1 œuf,
– ½ cuillère à café d’extrait de vanille,
– colorant alimentaire (facultatif),
– 280g de farine,
– 1 cuillère à café de bicarbonate de sodium,
– 60g de cacao amer (type Van Houten),

Pour le glaçage blanc :
– 250g de sucre glace,
– 2 à 3 cuillères à soupe de lait.

.

¤ Battre le beurre avec le sucre jusqu’à obtenir une texture mousseuse.

¤ Ajouter l’œuf, l’extrait de vanille et le colorant alimentaire. Travailler la préparation jusqu’à obtenir la couleur voulue.

¤ Dans un bol, mélanger la farine avec le bicarbonate de sodium ainsi que le cacao. Verser sur le premier mélange jusqu’à obtenir une pâte humide,  comme celle de cookies (moins sèche qu’une pâte sablée).

¤ Filmer la pâte et la laisser au réfrigérateur environ une heure (ou au congélateur pendant 20 minutes pour les pressés comme moi) pour pouvoir la travailler avec plus de facilité.

¤ Préchauffer le four à 180°C.

¤ Abaisser la pâte pour obtenir une épaisseur de 4 ou 5 millimètres. Découper les silhouettes avec un emporte-pièce de bonhomme de pain d’épices ou les construire soi-même.

¤ Les déposer sur un tapis en silicone ou sur une plaque de four recouverte de papier de cuisson. Enfourner à 180°C entre 8 et 10 minutes. Puis laisser complètement refroidir (environ 20 minutes).

¤ A la fourchette, additionner le lait au sucre glace pour produire une pâte consistante, qui ne file pas entre les dents de la fourchette. Pour la bonne consistance : tracer un sillon dans le bol, il doit mettre quelques secondes à se refermer. Ajouter tour à tour avec parcimonie lait et sucre glace pour ce résultat.

¤ Sur les biscuits froids, dessiner le squelette à l’aide d’une douille de petit diamètre ou d’un flacon. Utiliser au besoin un cure-dent pour les détails.

¤ Laisser le glaçage prendre une dizaine de minutes.
.
.

A la place du cacao amer, vous pouvez utiliser du cacao en poudre instantané, veillez alors à diminuer la dose de sucre.

Si vous obtenez plus de 15 squelettes avec un emporte-pièce de la même taille que le mien (15cm de hauteur) c’est que vos bonshommes ne sont pas assez épais et risquent de casser.

Pour ceux et celles qui s’essaient pour la première fois au glaçage, je vous invite à vous tourner vers les flacons qui sont plus simples d’utilisation : presser le corps de manière régulière lors du dessin. Vous pouvez poser la pointe du flacon sur le biscuit pour aider à tracer vos premiers traits.  Pour ma part, je commence toujours par l’os du bassin, puis les côtes, les os des membres, le crâne et enfin les points en bout de membres.

Vous noterez que je maîtrise à la perfection le squelette humain et les proportions 😜

.

D’autres recettes : les sablés aux épices d’Halloween, les cookies moelleux, les cookies citrouille et Nutella.
.

.

————————————————————————~*

.

logo Halloween cuisine

Ce billet est ma participation au rendez-vous des marmitons du challenge Halloween.

D’autres recettes : Cupcakes ‘pierre tombale’, gâteau potiron et mandarine en mode Halloween, cupcakes Halloween à base de gâteau au yaourt et chocolat, sablés aux épices d’Halloween, cookies moelleux, biscuits avec glaçage, cupcakes d’Halloween citrouille et Nutella, squelettes en chocolat, saucisses-momies.

Si vous êtes à la recherche de simples recettes avec des cucurbitacées : crumble de potiron au Comté, butternut farcie, lait de citrouille épicée, gâteau fondant potiron & mandarine, pumpkin pie.

.

Enregistrer

Tambouille patate douce, parmesan, chou & oignon rouges

tambouille patate douce chou rouge oignon rouge et parmesanPréparation : 12 mn ; Cuisson : 15 mn.

Pour deux parts :
– 140g de chou rouge (environ 4 grandes feuilles),
– 1 patate douce (140g),
– 1 cuillère à soupe de vinaigre de cidre,
– 1 noisette de beurre,
– 1 oignon rouge (120g),
– 1 cuillère à soupe de vinaigre balsamique,
– parmesan,
– muscade, poivre.
.
.

¤ Détailler en fines lanières ou en petits morceaux le chou rouge tout comme l’oignon rouge préalablement pelé. Éplucher la patate douce et la découper en gros cubes.

¤ Cuire ensemble le légume et le tubercule : 10 à 15 minutes à l’eau ou la vapeur. Ajouter facultativement une cuillère à soupe de vinaigre de cidre dans l’eau. La patate douce est prête quand la pointe d’un couteau s’y enfonce sans résistance.

¤ Pendant ce temps, dans une petite casserole, faire fondre une noisette de beurre. Y verser l’oignon haché. Sur feu vif, mélanger et le laisser colorer. Une fois la dorure atteinte, ajouter la cuillère à soupe de vinaigre balsamique. Réduire à feu doux pendant 2 minutes. Éteindre le feu et couvrir.

¤ Une fois la cuisson terminée, mélanger patate douce, chou et oignon rouges, assaisonner, servir et saupoudrer de parmesan.
.
.

Si la viande vous manque, vous pouvez ajouter des lardons : dégraisser à feu vif dans la petite casserole, vider partiellement le jus en gardant les lardons dedans. Ajouter l’oignon sans le beurre et procéder à l’ajout du vinaigre balsamique.

Je ne veux pas dire, mais j’espère que tu apprécies l’effort qu’à ce mi-mois, je te fasse part d’une recette aux couleurs d’Halloween 😉
.

Enregistrer