Risotto de potiron aux noisettes et aux raisins

.

Préparation : 14 mn ; Cuisson : env. 20 mn.

Pour deux bonnes parts :
– 100g de riz (à risotto de préférence),
– 1 oignon,
– 300g de chair de potiron,
– 40g de noisettes/amandes/mélange des deux (une petite poignée),
– 15g de raisins secs ou moelleux,
– 1 noisette de beurre,
– 2 cuillères à soupe de parmesan,
– 1 cuillère à soupe d’huile d’olive,
– 1 pincée de curry/cumin/paprika/cardamome/muscade (au choix),
– 500 ml d’eau,
– 1 cube de bouillon.

.

¤ Découper en petits cubes la chair à potiron ainsi que l’oignon. Les faire revenir dans l’huile d’olive sur feu moyen dans une casserole. Faire cuire environ 5 à 8 minutes. Poivrer et ajouter la pincée d’épice.

¤ Dans un contenant – type doseur avec bec verseur –  déposer le cube de bouillon et verser de l’eau bouillante par-dessus. Bien mélanger.

¤ Dans la casserole où se trouvent potiron et oignon, ajouter le riz en pluie et ajouter louche après louche le bouillon. A chaque louche, sur feu moyen, remuer et attendre que l’eau soit bue par le riz avant de rajouter une cuillère. Le processus dure environ une dizaine de minutes.

¤ Pendant ce temps, concasser grossièrement vos noisettes/amandes/mélange des deux.

¤ A la fin de la cuisson, ajouter le parmesan, le beurre,  les oléagineux et les raisins. Servir immédiatement.

 .
.

Pour le riz, vous pouvez acheter du riz spécial « à risotto » ou utilisez votre riz habituel : ne perdez pas de vue que pour le cuire, il vous faut pour 1 volume de riz = 2 volumes d’eau (volume pas poids !)

 .

Pour concasser vos noisettes et amandes, vous avez un pilon et vous allez vous en sortir comme un(e) chef. Vous avez seulement un rouleau à pâtisserie : déposez vos noix sur une planche, recouvrez d’un torchon propre et martelez les noix en tenant le rouleau comme un pilon. Vous n’avez ni l’un, ni l’autre ; utiliser un marteau pour taper sur les noisettes recouvertes (pas sur les doigts de préférence). Ça fonctionne très bien, j’ai utilisé ce système D durant des années.

 .

A la maison, nous avons utilisé du curry car le cumin n’est pas apprécié par tout le monde. Après avoir goûté en cours de route – je plaide coupable ! – j’ai décidé de rajouter un peu de sauge pour alléger le goût au niveau du palais. Je me suis auto surprise du résultat léger mais sans équivoque. Lors d’une seconde confection, on a trouvé que la cardamome se mariait très bien avec le potiron.

.

C’est la Fille de Bric’n’Broc qui m’a fait salivé cette semaine…
.

Publicités