Ragoût de légumes d’automne

ragout automne potiron poireau.
Préparation : 40 mn ; Cuisson : 40 mn.

Ingrédients pour 8 parts :
– huile d’olive,
– thym, romarin, sel,…
– 2 gros oignons,
– 750g de poireaux,
– 300g de champignons,
– 750g de potiron (1kg non épluché),
– 750g de pommes de terre,
– 150g de poivron rouge,
– 120g de farine,
– 250ml de vin blanc,
– 1 cube bouillon dilué dans 500ml d’eau chaude. Lire la suite

Publicités

Soupe crue carottes, tomates séchées et noix de cajou

soupe crue carotte tomate noix de cajou

Préparation : 10 mn.

Ingrédients pour 2 parts :
– 3 carottes (500g),
– 5 pétales de tomates séchées (facultatif),
– 1 gousse d’ail,
– 60g de noix de cajou,
– un morceau de gingembre (2 cm),
– 1 cuillère à café bombée de curcuma moulu,
– persil, coriandre, etc.,
– 25 cl de jus d’orange (facultatif),
– sel & poivre,
– de l’eau.

. Lire la suite

Salade au boeuf sauté et aux cacahuètes

Salade au boeuf sauté et aux cacahuètesPréparation : 24 mn ; Cuisson : 5 mn.

Pour 4 parts :
– 250g de bavette d’Aloyau,
– 1 ½ sucrines,
– ¾ de concombre,
– ¾ d’oignon rouge,
– 1 carotte râpée,
– 2 poignées de pousses de soja,
– 2 poignées de cacahuètes non salées,
– de la menthe,
– poivre noir & sel,
– sauce soja.
.

Pour la marinade :
– 1 cuillère à soupe de vinaigre de riz,
– 1 cuillère à soupe de miel,
– ¼ cuillère à café de poudre de gingembre,
– ¼ cuillère à café de curry,
– sauce soja,
– sauce d’huitre.

.

¤ Quelques heures au préalable – de préférence une nuit – débiter la viande en petites lanières et la laisser mariner au frais.

¤ Griller à sec (sans matière grasse) les cacahuètes dans une poêle quelques minutes puis les concasser grossièrement.

¤ Ciseler finement la salade, râper la carotte. Éplucher le concombre puis le peler en lanières ; découper le cœur en petit morceaux. Débiter l’oignon : la première moitié est ajoutée à la viande pour sa cuisson, la seconde doit être réservée.

¤ Dans la poêle précédemment utilisée, verser la viande avec la marinade : saisir à feu vif environ 5 minutes.

¤ Dresser les bols : placer la salade, puis le concombre, la carotte ainsi que les pousses de soja. Placer l’oignon puis la viande. Saupoudrer de cacahuètes puis de menthe. Assaisonner. Arroser de sauce soja selon convenance.

.

Même si j’adore l’oignon rouge, je me suis laissée piéger par la quantité. L’oignon cru est bien plus fort que le cuit et peut vite vous emprisonner le palais.

Je vous conseille d’utiliser des pousses de soja fraiches ou de vous en passez, mais pas de vous servir d’une boite de conserve. Comme je ne suis pas fana de carotte (étant allergique à la carotte cuite), j’en ai rarement chez moi.

N’ayant aucun de ces deux ingrédients, je les ai remplacés par des vermicelles de riz (250g). Pour leur cuisson : porter à ébullition une casserole d’eau salée, plonger les vermicelles sans les casser. Immédiatement, les sortir hors feu et laisser cuire les vermicelles couvercle fermé. Au bout de 4 minutes, les sortir de l’eau bouillante, les égoutter puis les passer à l’eau froide pour stopper la cuisson. Ils sont ainsi cuits, non collants et gardent leur élasticité. Pour dresser votre bol, il vaut mieux les placer en premier, sous la salade.

.

J’ai vu cette recette mioum-mioum chez In the food for love.

Riz Tambouille

.

Préparation : 8 mn. Cuisson : 14 mn à la casserole, inconnue au rice-cooker.

Ingrédients :
– 1 volume de riz (80g),
– 2 volumes d’eau,
– 1 barquette de lardons (environ 150g),
– 1 gousse d’ail,
– champignons séchés/noirs/de Paris (environ 100g),
– 1 cuillère à soupe d’huile d’olive,
– du gingembre,
– 1 cuillère à soupe de soja ou de vinaigre Xérès/balsamique (facultatif),
– ½ cube de bouillon (facultatif),
– 100g de légume (poireau ou carotte).

 .
.
.

Avec un rice cooker / autocuiseur :

¤ Faire des lamelles de carotte à l’économe ; débiter le poireau en lamelles dans le sens vertical (cela forme des « lasagnes » de poireau) ; découper finement ou écraser l’ail. Verser tous les ingrédients dans le rice cooker et attendre la fin de la cuisson.

 .

Avec deux casseroles :
¤ Dans une casserole, verser le riz, l’eau, le demi cube de bouillon et la cuillère à soupe de soja ou de vinaigre et le gingembre. Lancer la cuisson.

¤ Faire des lamelles de carotte à l’économe ; débiter le poireau en lamelles dans le sens vertical (cela forme des « lasagnes » de poireau) ; découper finement ou écraser l’ail. Les verser dans une casserole, ajouter les champignons et les lardons et un peu (très très peu) d’eau pour éviter que cela n’attache et l’huile d’olive. A feu moyen, faire revenir environ 8 minutes tout en remuant.

¤ Égoutter le riz et le verser dans la seconde casserole. Mélanger vivement sur plein feu 2 ou 3 minutes et servir.

 .
.

J’ai compté 40grammes de riz par personne, c’est largement suffisant.
N’oubliez pas : 1 volume de riz = 2 volumes d’eau à ajouter (volume, pas masse !). Évitez le riz noir, complètement inadapté pour ce genre de recette au vu de son temps de cuisson.
J’indique 80grammes minimum dans la liste des ingrédients car le reste fournit deux portions pleines. Vous n’allez tout de même pas manger à vous seul 40 grammes de riz, 150g de lardons, 100g de champignons et 100g de légumes. Sauf si vous êtes un ogre, je le conçois.

 .

Il va de soi qu’aucune carotte n’a été massacrée dans ma cuisine, surtout pour être cuite !
Le rice cooker est vraiment une pièce ménagère conçu pour fainéants, mais avec deux casseroles, on s’en sort aussi très bien. Le but du riz Tambouille, vous l’avez compris, est de manger un plat un peu plus équilibré que des pâtes, sans trop d’effort. Cela a sauvé mon déjeuner plusieurs fois de la paresse qui m’animait. Ici aussi, on varie selon les goûts… et le contenu de son réfrigérateur.
J’ai testé une fois en ajoutant un fond de bouteille de vin blanc, mazette, c’était trop bon.

.

Ce sont les filles Tambouille qui ont su charmer ma paresse de cuisinière.
.