Banoffee pie

.

Préparation : 22 mn ; repos : 4 heures max.
.

Pour 6 à 8 parts :
– 150 g de biscuits au beurre de type palets bretons,
– 75 g de beurre fondu,
– 2 ou 3 bananes,
– environ 1/2 pot de confiture de lait,
– 25 cl de crème entière liquide Fleurette montée en chantilly (peu sucrée),
– un peu de cacao pour saupoudrer (facultatif).

.

¤  Emietter à la main les biscuits, les napper de beurre, bien mélanger le tout. Tasser la préparation pour obtenir un fond de pâte dans un plat aux bords hauts chemisé.

¤ Laisser durcir au frigo environ 30 minutes (jusqu’à 60 minutes si vous doublez les doses).

¤ Tartiner ce fond de pâte de confiture de lait, puis y ajouter les bananes coupées en rondelles. Napper le tout de crème chantilly. Saupoudrer éventuellement de cacao.

¤ Retour au frigo, laisser le tout environ 2 à 3 heures avant dégustation.

.

Et voilà, c’est on ne peut plus simple 🙂
Après avoir réalisé moult tests, seule la crème entière liquide de Fleurette a su ravir nos cœurs. Si vous n’avez pas de robot électroménager, vous pouvez la monter au batteur (ou à la fourchette pour les très-courageux) : il faut que votre crème soit disposée plusieurs heures au frais avant utilisation et battue dans un contenant très froid, entreposé 15/20 minutes au congélateur. Dans le doute, n’hésitez pas à utiliser du fixateur de chantilly chimique qu’on trouve en petits sachets, il n’y a aucune honte. N’oubliez pas également que le sucre glace est un fixateur naturel.
Pour le saupoudrage, préferez du 100% pur cacao de type Van Houten.

.
Vous pouvez réaliser votre banoffee pie sur une assiette plate, mais il va falloir travailler ses bords pour qu’il soit régulier. Un plat à hauts bords est plus simple la découpe des parts sans sortir le gâteau ; par exemple, un plat à gratin en pyrex. Si le papier sulfurisé ne veut pas se laisser faire malgré l’aide de pinces à linge (oui, j’ai testé); il ne vous reste plus qu’à bien beurrer votre plat en verre. En sachant que si vous faites votre vaisselle à la main, de l’huile de coude risque d’être nécessaire.

.

Même s’il savère que je suis un bec sucré, je mange rarement de pâtisseries (enfin, en comparaison d’un terrien moyen). Le banoffee pie est mon gâteau préféré. Comme toujours la recette a été étudiée pour mon palais intransigeant ; il existe autant de minuscules variations dans la recette que de cuisiniers au monde.

.

.

P.S. : je remercie tous les proches qui ont pensé à moi lorsqu’ils ont partagé la recette du banoffee pie dans le cadre des Jeux Olympiques 😉

.

Publicités