Madeleines à coque en chocolat

.

Préparation : 4 mn ; Repos : deux nuits ; Cuisson : 10 mn.

Madeleines à coque en chocolatPour 20 madeleines :
– 2 œufs,
– 80g de sucre,
– 20g de miel,
– un peu d’extrait de vanille,
– 125g de farine,
– 100g de beurre pommade,
– 5g de levure chimique (un demi-sachet),
– 200g de chocolat.

.

¤ Sortir le beurre quelques heures auparavant ou le faire ramollir au micro ondes moins de dix secondes à pleine puissance.

¤ Battre les œufs avec le sucre, le miel ainsi que l’extrait de vanille jusqu’à ce que le mélange blanchisse.

¤ Rajouter farine & levure, terminer avec le beurre et mélanger jusqu’à obtenir un mélange homogène.

¤ Placer au réfrigérateur minimum deux heures, au mieux toute une nuit.

¤ Préchauffer le four à 230°C.

¤ Beurrer et fariner les empreintes à madeleines si besoin.

¤ Remplir les alvéoles avec une cuillère à soupe de pâte sans l’étaler.

¤ Enfourner et baisser immédiatement à 200°C pendant 3 à 5 minutes.

¤ Dès qu’une petite dépression apparaît (pour former le bombé de la madeleine), descendre le thermostat à 180°C pour 4 à 5 minutes de cuisson.

¤ Une fois les madeleines dorées à souhait, les sortir du four et les démouler immédiatement.

¤ Sans beurrer ni fariner les empreintes, placer deux carrés de chocolat dans chaque alvéole. Enfourner 5 minutes dans le four éteint.

¤ Sortir les empreintes et déposer les madeleines sur le chocolat chaud. Laisser le tout prendre, en les entreposant une nuit au réfrigérateur.

.
.

On récapépète. Moi, j’utilise du beurre demi-sel alors toi, si ce n’est pas le cas, tu peux ajouter une pincée de sel.
Pour le chocolat, le meilleur c’est le pâtissier, le noir de préférence qui se marie parfaitement au goût de la madeleine. J’ai essayé aussi avec du chocolat Milka. C’est un peu plus olé-olé pour obtenir un chocolat fondu homogène et finalement, elles ont été moins appréciées.

Les temps de mon four sont : 4 minutes à 230°C et 5 minutes à 180°C. J’ai découvert son secret après plusieurs essais. D’après ces derniers, je me suis rendue compte que ma plaque en silicone ne demandait ni beurrage, ni farinage et encore moins les deux en même temps (ça, c’est parfait pour le « brin fainéante » que je suis).
.

Le temps ; Deux nuits, cela peut paraitre long : mais c’est la meilleure façon d’obtenir des madeleines à coque en chocolat réussies. N’oubliez pas non plus que c’est le choc thermique qui aide à la formation de la bosse. Pour leur conservation, il est préférable – s’il en reste ! – de les laisser au frais durant la nuit, pour éviter que le chocolat s’enfuit sur les doigts du gourmand.
.
.

Tous les goûteurs ont fondu pour elles, donc sans surprise, la recette est largement validée.

Beaucoup de personnes m’ont demandé comment je réalisais cette coque en chocolat, certains s’abîmant sur un tracé au pinceau (les pauvres !). C’est quand même « vachement » plus facile comme ça, non ? Voilà l’astuce secrète !

.

Madeleine a coque en chocolat

Ces coques en chocolat et l’astuce ultime ont été découvertes chez Piroulie.
.

Advertisements

12 réflexions sur “Madeleines à coque en chocolat

  1. Moi la ptite bosse se forme en fonction des fournées… J’ai pas encore compris le secret de mon four encore, snif !
    Je suis tentée par ta version coque en chocolat, mais j’avoue que je suis très très (très) féniasse…. 😀

    • Il faut que la pâte soit bien froide et le four bien chaud (ouuuh, quelle logique). Sur les madeleines salées, c’est rare que la bosse se forme : le contenu est généralement trop lourd.

    • Oui car le chocolat durcit vraiment en refroidissant. J’ai des empreintes en silicone, mais il est possible d’en utiliser en fer. Il faut bien beurrer et fariner pour récupérer les madeleines. Si tu en as des comme ça, tu dois bien les connaitre maintenant, non ?

  2. Il faut vraiment que j’essaie, elles ont l’air trop bonnes ❤ ( je bave devant les photos) Par contre, j'hésite encore sur le chocolat à utiliser car j'ai vraiment du mal avec le chocolat noir mais sur les biscuits ça passe alors… La couche de chocolat est très épaisse ou non ?

    • Ici Monsieur n’aime pas le chocolat noir sauf dans les desserts comme ça. Il se marie bien avec le goût de la madeleine et de la vanille. J’avais moi aussi peur que cela soit trop épais. Et en fait, c’est l’épaisseur parfaite pour avoir assez de chocolat en bouche pour qu’il se marie avec la madeleine sans prendre le pas.

  3. Ce qu’elles ont l’air bonnes !!! Vivement la fin de la grossesse et de ce diabète gestationnel, que je puisse essayé d’en faire une fournée (et surtout en goûter !!)

Donner un coup de fourchette

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s