{Bloggiversaire} 1 an !… et les résultats

.

bloggiversaireVous n’y croyez pas ? Et bien, moi non plus !

Aujourd’hui, cela fait un an que j’ai ouvert ce blog. Un peu sur un coup de tête, beaucoup du fait que c’était un jour férié. Je me suis auto-étonnée de la rapidité de création, à croire qu’il murissait en tête sans que je sois tenue au courant (cela arrive parfois).

Le principal but était de me décoller de ma routine alimentaire, mission réussie ! J’ai publié quelques recettes, mais pas autant que j’aurai voulu, mes derniers achats ou cadeaux reçus mais aussi mes menus hebdomadaires depuis quelques mois.

Je suis beaucoup de blogs – que je commente surtout en feedback, une fois que j’ai testé quelque chose – j’épingle les recettes sur Pinterest, je suis aussi présente sur Google +, sur Facebook, sur Hellocoton et je suis dans la sélection de Libéfood.

.

Plus que tout, j’adore vos commentaires et aussi vos retours, nombreux.
Je suis d’ailleurs surprise du nombre que vous représentez, vous mes fidèles de toujours ou les curieux d’un jour ; du simple fait qu’il s’avère un énième blog, qui ne sort pas vraiment de l’ordinaire.

En route pour la deuxième année, toujours sur la même motivation car « plus un repas est vite préparé, meilleur il est ».

 .

————————————————————————~*

.

Édit du 15 mai : Pour rappel, le tirage au sort a été effectué par logiciel (random.org)
Passons directement à la gagnante :
Olya
*clap, clap*

 

Je vous remercie de m’avoir livré une ou plusieurs petites anecdotes, c’était franchement sympa. Merci pour vos petits mots, pour tester les recettes, pour me dire ce que vous en pensez, pour les partager. Vous êtes mes meilleures ambassadrices 😉

Bon, on a soufflé la première bougie, maintenant on passe à la cerise sur le gâteau : un petit concours.  A gagner, un sac à tarte réalisé par mes soins *

.

bloggiversaire02

.

Il faut répondre par commentaire à la question suivante :

Quelle est l’anecdote culinaire que tu veux bien me raconter ?

Ton pire plat réalisé, la tantine qui trébuche et s’écrase sur le magnifique gâteau de ton mouflet de 3 ans, ta manique préférée qui prend feu, le jambon cru qui a tourné dans la salade que tu avais mise au frais, le poulet entier dérobé par le chat, le frigo qui a claqué à cause de la canicule, la tasse offerte par ta belle-maman qui s’est cassée très très accidentellement… je prends tout.

.

Cette question ne déterminera pas le gagnant. Restez sincère, n’inventez rien, c’est juste pour passer un bon moment. Le gagnant sera tiré au sort par logiciel.

Le concours est ouvert à partir de la publication de ce billet jusqu’au mardi 14 mai à 23h59mn59s. Toute tentative de tricherie par participation multiple sera supprimée. Les participations sont ouvertes aux personnes résidant en union européenne et en Suisse. Les participants ayant au préalable de la publication de ce billet, commenté le blog ou participé sur les réseaux sociaux, auront automatiquement une chance supplémentaire d’être tiré(e) au sort. Le partage sur les réseaux sociaux n’entraine pas de chance supplémentaire mais ferait méga over plaisir à la tenancière de ce blog.

Conditions de participation :
1. Sois poli(e) si tu participes,
2. Indiques ton pseudonyme ou ton prénom et une adresse mail valide,
3. Réponds à la question avec une anecdote de ton choix avant le 14 mai 23h59mn59s,
4. Ne participes qu’une fois (même adresse, même nom),
5. Découvres les résultats après clôture,
6 pour le gagnant.  Crie ta joie !

 .

Le sac-à-tarte est confectionné par mes soins et peut présenter quelques défauts de couture. Le sac est entièrement rouge à pois (intérieur et extérieur). Il est fabriqué en 100% coton imperméabilisé, toilage épais (d’ameublement, n’est pas en toile cirée). Il dispose de deux anses pour être tenu à la main, il peut contenir des plats à tarte de 30 cm maximum (petits plats à tartes ou à gâteaux, moules à cake peuvent y entrer). A laver avec des couleurs similaires la première fois, lavage conseillé : coton couleurs résistantes très sales, 60°C.

.

bloggiversaire03  bloggiversaire04

.

* sois content, ce sac à pois est encore mieux réussi que le mien ! Je ne sais pas si je vais le laisser rejoindre un autre foyer aimant, finalement…

Advertisements

57 réflexions sur “{Bloggiversaire} 1 an !… et les résultats

  1. Bon Bloggiversaire! Un an déjà, ça passe vite dis donc. Pas trop dur de t’astreindre à l’alimenter avec tant de régularité? Moi je suis une buse, à chaque fois j’ai envie de tester une recette et puis j’oublie et comme je comprends rien à Pinterest (pourtant c’est pas faute d’avoir essayé) ben je zappe et un beau jour je me dis j’ai envie de ça mais où je l’ai vu?
    En tout cas belle réussite pour un blog fait sur un coup de tête 🙂

    • Non ce n’est pas trop dur 🙂 C’est juste le temps que les photos demandent (les prendre, les trier, les classer, etc.). Ah oui, Pinterest me devient vital pour noter toutes les url qui m’intéressent ; et heureusement sinon mon marque-pages via navigateur déborderait. Merci !

  2. Très blog anniversaire 🙂 Je te suis presque depuis le début je crois, et j’ai réalisé pas mal de tes recettes 😉 Je ne participe pas au concours, mais je livre quand même une petite anecdote.
    J’avais dans les 8 ou 9 ans et ma grand mère faisait pour le repas un chou farci, un de mes plats préférés. Le plat était presque cuit et comme elle en avait fait pour 20 comme toujours le plat était très lourd, trop pour elle. Mon père arrive appelé à la rescousse arrive, tire sur la porte du four… elle s’est ouverte… mais seulement à moitié… la partie extérieure de la porte s’est ouverte, mais la partie intérieure est restée. Il nous a fallu 20min pour en venir à bout, et même si nous avions éteint le four il était bien sec, le chou farci 😦 Ma grand mère n’a jamais voulu changer de four par la suite, mais la porte restait souvent coincée, ce qui ne la dérangeait plus puisqu’elle connaissait la technique pour l’ouvrir, mais quand même!
    Brefouille, des bisous!

    • Raté pour le chou cette fois-là. Ah c’est dingue de vouloir garder un four qui s’est dégradé. Après, je ne peux que comprendre ta grand-mère car sa fonction principale était toujours bonne, c’est juste l’ouverture de la porte qui posait parfois un souci ; alors le jeter…

  3. Joyeux bloganniversaire, Acr0 !! 🙂
    Cette annee a passe drolement vite, en tt cas ca m a permis de cuisiner a nouveau 🙂
    Pour l anecdote, il y en a une tres recente : je voulais cuisiner un riz au curry vert de poulet. La recette indiquait qu il fallait 2cs de curry vert (pate), sauf qu ayant coupe le sachet en diagonale, j avais la flemme de mesurer avec une cuillere a soupe, j ai donc fait 2 petits boudins dans la casserole. Lors de la cuisson mon cheri demande si c est normal que l odeur pique le nez « mais oui, c est du curry ».
    Au final, je sers le riz + le curry vert dessus. Je prends une bouchee, et previens mon cheri que ca va lui dechirer la bouche (j adore l epice mais la ….). Malgre la briquette de lait de coco pour lui tout seul, il a du manger le plat avec du pain pour calmer sa bouche (il n a meme pas pu finir).
    Je ferai davantage attention sur ce genre de condiment, et surtout je gouterai avant ^^’
    Maintenant ca nous fait rigoler 🙂
    Bisous

    • Ahah, je ne peux que compatir ! Je suis très sensible du palais et Monsieur, non. Cela m’est arrivé plus d’une fois « d’avoir le feu en bouche ».

  4. Un joooooyeux anniversaire ! (faut chanter sur l’air du joyeux non anniversaire d’Alice au pays des merveilles ^^). J’espère que ton blog fêtera de nombreuses autres bougies car j’apprécie sincèrement ton univers. Trop top ton sac à tarte, c’est hyper pratique et très joli !

    Passons à l’anecdote ! Je souhaite partager avec toi un moment que j’adore quand je cuisine. J’habite dans un petit appartement, avec une petite cuisine. Toute petite. Elle est séparée de la pièce à vivre multifonction (bureau, salon, salle à manger^^) par un petit bar, tout petit comme la cuisine. Quand je cuisine, mon chaton géant, ma Bouloche d’amour, s’assoit sur ce bar et me regarde. C’est un moment que j’adore 🙂 … et il est généralement suivi d’une phase « câlins » (« eh oh, prends soin de moi maintenant que tu as pris soin de tes fourneaux »).

    Longue vie à La carotte est cuite !

    • Figures-toi que c’est pile l’air que j’avais en tête 😀
      Ici aussi ils aiment bien être dans mes pattes quand je suis en cuisine. Heureusement, ils ne sont pas voleurs, pas testeurs et finalement pas très gourmands (hormis pour le poisson cru)

  5. Happy blog day à La Carotte ! Tu es une de mes fournisseuses officielles de recettes alors j’espère bien que tu vas continuer longtemps ! Et je kiffe tes présentations et photos toujours très soigneuses. (ceci n’est pas un message lèche-bottes mais l’occasion de te dire ce qu’on ne dit jamais !). Je reviendrai jouer avant la date butoire, je n’ai jamais eu de sac à tarte alors en avoir un comme ça fait maison par la tenancière de La carotte est cuite, mais waoow quoi 😀

  6. Joyeux anniversaire à ton blog et même si je n’ai pas fait beaucoup de tes recettes, celles que j’ai tentées étaient réussies ! Bonne cuisine !!

  7. 1 ans de bonnes recettes ! Qui ont rendues des ingrédients voués a la poubelle par manque d’idée en .. ( gratin de restes non je déconne !! ) en plat original !

    J’ai pas mal d’histoires culinaire pas facile a choisir mais une me viens en tête là tout de suite maintenant… un moelleux au chocolat, préparé avec amour, cuisson perfecto, odeur de chocolat qui monte au nez, le  » diiiing  » du four , tout le monde attends que tu amènes le gâteau encore chaud a table et là, le chausson te fait trébucher, ta vie se déroule en 30 secondes ( comme p’tit biscuit dans Shrek ) tu vois le gâteau qui tombe lenteeeeement et s’écroule par terre avec le plat en verre ( évidemment..)
    Résultat ? Hé bien un gâteau au chocolat ( certes ressemblant a de la purée ) mais également agrémenter de bouts de verre a trier 😀

    Hé oui … Rien n’arrête la gourmandise, on a quand même tout bouffer 🙂

    • Ahah les gratins de restes 😀 Fameux, non ?
      Aïe la chute catastrophique. Purée, vous êtes fous d’avoir tenté de le manger sous risque de trouvailles en verre. Dommage que ce soit au chocolat (et non un plat aux poissons) sinon tes chats se seraient bien jetés dessus – au moins Kiwi !

  8. Bon bloganniversaiiiiire !
    Je suis ce blog là depuis pas très longtemps et je suis admirative devant ta persévérance de cuisinière. J’ai souvent la flemme de mon côté, mais j’ai bien envie de tester certaines de tes recettes ^^ Dans ce cas là, je te ferai signe 😉

    Hmm moi je te donne une annecdote qui fait toujours beaucoup rire mes parents :
    Petite (genre j’avais 4/5 ans) j’ai fait un galette chez un vrai boulanger (ami de famille). Nous l’avons mangée le soir et… elle était remplie de fèves (une 10aine d’après ma mère). Voilà voilà ^^

  9. Joyeux Bloggiversaire !!
    ça ne fait pas très longtemps que je suis ce blog mais il y a eu bien des recettes que j’ai trouvé bien alléchante.
    Pour ce qui est de mon anecdote, j’ai longtemps réfléchi et j’en suis venu à me dire que ma vrai anecdote de cuisine, c’est le far Breton que je fais depuis que je suis gamine dans l’espoir d’égaler la recette de mon arrière grand mère qui ravissait tant mon père. Depuis que je suis gamine j’essaye de la parfaire et de trouver la bonne recette, et la bonne cuisson. Je suis finalement arrivée à trouver « la bonne cuisson » ( et j’espère la bonne recette) et cela en comprenant mieux l’histoire du far breton. Finalement, là où on croit qu’avec des ingrédients simple et une recette tout ce qui a de plus basique, on réussi à faire un bon far breton, je ne suis pas d’accord !! Un bon far breton n’est pas basique et demande beaucoup d’amour et d’attention :p !

    voilà ce que donne mon œuvre d’art ^^ :

    http://www.servimg.com/image_preview.php?i=385&u=10035785

    • Et oui, pour arriver à la recette parfaite, cela se travaille… et effectivement, il faut y mettre aussi beaucoup d’amour 😉

  10. Joyeux bloganniversaire ici !

    Mon anecdote, et bien la voici : nous étions chargés, un dimanche bien sûr, de faire de nos blanches mains la galette des rois, chose que mon amoureux maîtrise parfaitement, sauf quand il n’y a plus de pâte feuilletée… Evidemment, bien embêtés, nous avons tout de même tenté de faire cette satanée galette, et donc la pâte feuilletée nous-même… Au final ce n’était pas si mal, mais si je vous dis le nombre de plaquettes de beurre qu’il a fallu pour faire ces deux pauvres pâtes… Riche, vous avez dit riche, et bien grasse, mais pas mauvaise finalement 😉

    Et sinon, ta recette de verrine de chèvre radis, je la fais encore, c’est trop miam !!

    • Ahah 😀 En même temps, je suis presque sûre que par chez toi, on vend les plaquettes par 1000g. Je ne me suis jamais lancée dans une feuilletée, rien que le pliage me fait soupirer d’avance. Vous êtes courageux !
      Cela tombe bien pour la recette, on est en pleine saison du radis 🙂

  11. Bon Bloganniversaire à la carotte! et longue vie! grâce à toi, j’ai testé des trucs et réussi à faire dire à mon frère que c’est bon quand je cuisine, ça c’est une sacrée victoire 😀 surtout quand ya des légumes 😀

    Bon je sais que je l’ai déjà sortie une fois, mais zut, c’est un truc qui me marquera à vie ^^
    à la maison, les tartes c’est maman, les gâteaux c’était papa (maintenant c’est moi).
    une fois, j’ai aidé mon papa a faire le simplissime gâteau au yaourt dont il connaissait la recette par cœur : 1 yaourt, 3 œufs, 3 pots de farine, 3 pots de sucres, 3 pots d’huile (euh???), 1 sachet de levure. Hop au four
    à la sortie du four c’était une éponge pleine de gras… immangeable (même si on a tous mangé une part complète *erk*) depuis, moi aussi je connais la recette par cœur 😄 et c’est bien le seul gateau dont je n’essaie pas de changer les proportions (enfin si j’ai diminué le sucre comme partout ^^)

    • Merci Grande Ambassadrice !
      Mouahahah, pas mal celle-là ! En même temps, je n’aurai pu en vouloir à ton papa, cela m’est moi aussi arrivé de vérifier la recette – si simple ! – du gâteau au yaourt sur le net avant de commettre l’irréparable.

  12. Joyeux anniversaire !! J’aime beaucoup suivre ton blog alors j’espère qu’il va durer !

    Après la chantilly qui ne monte pas, et le gratin dauphinois pas cuit (servi à un pote qui était cuisto à La Tour d’Argent… la honte quoi !), je vais te raconter aujourd’hui pourquoi les collègues de mon homme m’appellent madeleine ! Bien intentionnée un dimanche, je décide de leur préparer des madeleines.. et de tester mes nouveaux moules à madeleine! Je prépare le truc, je les cuits, je les sors du four.. ouch !! Nous avons donc des petits cailloux à la place des madeleines tant désirés.. je me dis que je testerais une autre recette la prochaine fois parce que là, c’est vraiment trop cuit, sec, à part tremper 2 min dans le thé ou le café, c’est immangeable… Le lendemain auprès des collègues, elles étaient pas meilleures ! Bref… ratées…

    Fou rire 3 jours plus tard, quand j’ai retrouvé le bol avec le beurre fondu attendant sagement dans le micro-onde… Moralité, les madeleines sans beurre… c’est pas bon !! ^^

  13. Roh, déjà un an que tu nous donnes envie avec tes recettes … La preuve que tu donnes envie, j’en ai déjà essayé plusieurs ! Tas fait un gâteau pour ton blogday ?

    Bon, je veuuuuuux ce sac à tarte, il est trop beau, pratique et fait par toi, je ne peux résister et participe donc.

    Concernant mon anecdote … J’en ai pas mal : entre le gâteau que tu prépares, que tu as presque tout mélangé les ingrédients et que tu te rends compte qu’il te manque les œufs, ou alors la fois ou tu prépares un super truc et que bimbadaboum le plat tombe par terre, le classique avec la mayo qui ne prend pas ou le plat qui est absolument superbe mais immonde dans la bouche …

    Mais le chat et le poulet de tes exemples m’a fait penser à une histoire chez mes parents. Maman faisait griller des dorades sur notre barbecue électrique, et sans crier gare, tu as mon chat de l’époque, Zazou, qui se ramène comme si de rien n’était et chope une des dorades et cours dans le fond du jardin pour la bouffer tranquillos (on ne lui a bien sur pas laissé, de un pour pas qu’elle croit qu’elle pouvait le faire et se régaler ensuite et de deux à cause des arrêtes). On était tous sur les fesses, nous à rire, mon père à grogner parce que rah bordel ces chats.

    • Bravo pour cette année passée avec toi et tes casseroles ! Un vrai plaisir.
      Pour ma part, à chaque fois que je dois apporter le dessert chez quelqu’un, même le gâteau le plus simple et inratable se transforme en désastre (alors que je suis capable de faire des trucs assez chouettes sans aucune pression).
      Un de mes pires souvenirs : on arrive chez le frère de Nicolas et on avait apporté une dizaine de petites crèmes aux amandes dans des ramequins en céramique, accompagnées de quelques meringues (il faut bien utiliser les blancs d’oeufs). On y avait passé un moment et le tout semblait vraiment appétissant. Au moment de faire la bise, l’ensemble des ramequins m’échappe des mains et tout s’éclate sur le carrelage de l’entrée. On a passé un bon moment à tout nettoyer, je n’ai pu récupérer aucun ramequin (ils étaient assez sympas) et on a terminé le repas en mangeant chacun une petite meringue … La honte !

    • Non pas de gâteau pour le blogday 🙂 (mais j’ai eu le repas costaud pour les 80 ans de ma grand-mère). Tu sais que j’ai pensé à toi en choisissant le tissu, en me disant qu’il allait y avoir au moins une personne qui ne serait pas contente de la couleur. Mais je n’ai pas de coupons bleus dans mon stock :/ (ou alors, assez pour faire un sac à tarte pour une poupée). Il avait bien raison de se servir Zazou 😀

  14. Pingback: La cuisine de la semaine #39 | La carotte est cuite

  15. Pingback: La cuisine de la semaine #76 – La carotte est cuite | La cuisine de la semaine

  16. Bon, j’ai réfléchi pendant longtemps et j’ai rien trouvé… Oui, mon homme est cuistot mais il cuisine surtout au resto ou pour les amis, quand on est tous les deux c’est souvent du vite fait, bien fait.
    Je n’ai pas trouvé d’anecdote culinaire, pas que je réussisse tout hein, mais je cuisine très peu, et zhom a surement eu des ratés, mais je m’en souviens pas (le veinard).
    Je me rappelle surtout d’un week-end ou des saucisses Knacki (pour ne pas les nommer attendaient patiemment d’être manger dans le frigo. Eh bien tout ce week-end là j’ai eu droit à chaque fois que zhom ouvrait le frigo pour savoir ce qu’on allait manger « Mais on avait dit qu’on faisait des Knackis » et à chaque fois que le repas était prêt « AAAAAA taaaaaaaaableeeeeeeeeeee !!! » Je ne peux plus voir cette pub à la TV !!

  17. Je ne te suis pas depuis le tout début mais je compte bien rattraper tout mon retard un jour. 😉 Je ne commente pas à chaque fois (j’ai vraiment de gros efforts à faire) non plus mais je note des idées. 😉 Alors MERCI et JOYEUX BLOGANNIVERSAIRE !

    Pour le coup, je participe au petit concours. Je n’ai pas de sac à tarte et celui-ci irait très bien dans ma cuisine. Je l’imagine très bien posé sur ma table en formica rouge (héritée de ma grand-mère).

    Ma petite anecdote ? Hum… un glaçage complètement raté. Des glaçages, j’en ai fait plusieurs. Et réussis, en plus. Qui raterait un glaçage ? Mais là, je ne sais pas ce qui s’est passé. Je me suis retrouvée avec une belle bouse. Verte la bouse, déco de St-Patrick oblige. Irrécupérable et immangeable. Enfin, impossible à présenter, quoi. J’ai pris un fou rire toute seule dans ma cuisine. J’ai tellement rit que je n’ai même pas pensé à faire une photo. Dommage. Je n’en ai pas refait depuis. Mais j’y repense souvent.

    Merci pour ce concours et continue à nous faire saliver et donner des idées ! 🙂

  18. Je ne suis pas forte en anecdotes mais ce qui est important c’est que tu continues ce blog !!!!
    Alors je te souhaite un très bon anniversaire, je suis toute émue même d’avoir assisté à ta naissance ;-), et surtout une très longue vie.

    Heu, ça t’intéresse quand même de savoir que je suis du genre à faire cramer les oeufs durs ?…

      • Très facile 😉
        Il suffit de partir faire autre chose et d’oublier qu’on a mis quelque chose à chauffer. Les oeufs n’étaient pas encore cramés mais il n’y avait plus d’eau du tout et ça commençait à faire des bruits bizarres. Heureusement que j’étais dans la pièce à côté et que j’ai entendu avant de sentir des odeurs de brûlé. Ça m’arrive aussi souvent 😦
        Idem quand je fais chauffer de l’eau pour le thé, je me réveille quand j’entends le fond de la casserole qui claque (le calcaire ?).
        Depuis j’ai « investi » dans un minuteur, ça limite les dégâts… quoique comme je ne viens pas toujours quand ça sonne, ça brûle encore parfois.

  19. Joyeux bloganniversaire !!! Et bravo pour la confection du sac à tarte, j’avais beaucoup aimé le principe quand tu nous avais montré les premiers que tu avais fait 🙂

    Bon alors pour l’anecdote, je peux pas m’empêcher d’en raconter trois donc prends en compte la première pour le concours et les autres, on fait comme si je te les avais raconté en vrai ou par mail !
    ( Et je précise qu’elle sont toutes véridiques, j’ai des témoins! )

    Bon alors, déjà pour poser le décors, il faut savoir que je suis une vraie quiche en cuisine et ça date pas d’aujourd’hui malheureusement.

    Un fois avec Tifa ont a voulu faire une espèce de gâteau improvisé. Jusque là tout va bien. En plus, à notre grande surprise, il était plutôt bon. Sauf qu’on a eu le malheur de pas nettoyer le plan de travail avant de le faire (je précise qu’on étaient au début de l’adolescence et qu’à cette période, tu fais pas trop attention à ce genre de détails..^^’) et que le beau père de Tifa avait fait une pizza juste avant. Résultat : on a eu une belle fève surprise, un noyau d’Olive. Je te laisse imaginer la tronche de son beau père quand il est tombé sur le noyau dans sa part de gâteau!

    La deuxième c’est ma plus grosse catastrophe culinaire. Je voulais faire des vermicelles avec une sauce asiatique ( pareil, adolescence) sauf qu’à l’époque j’avais pas internet ni livres de cuisines donc j’ai voulu improviser. Bref, j’ai mis toutes sortes de choses pour faire la sauce ( sucre, citron, sauce de soja, …) et c’était tellement mal mélangé que c’est devenu le plat « bouchées surprises ». En gros, chaque bouchée avec un gout différent et souvent, c’était pas très bon…

    La troisième c’est juste une petite histoire comme ça. En plus, je crois que je te l’ai déjà racontée celle là. C’était à noël et ma mère a voulu nous faire une buche. Donc elle fait le biscuit et le laisse refroidir avec un torchon dessus pour le protéger. Sauf que le chat de la maison de l’époque (elle s’appelait minnie) a rien trouvé de mieux que de venir s’installer sur le torchon chaud avec le biscuit dessous!

    Bref, tout ça pour dire : Merciiii d’avoir créée ce blog, tu me sauves de la déchéance culinaire parce que tes plats sont simples à faire et super bon! (En plus grâce à toi Quentin croit que je cuisine bien)

    Désolé pour le pavé ^^’

    • Ahah terrible les anecdotes ! J’imagine bien la tête du beau-père tiens… pour les pâtes, je vois très bien ce que tu veux dire aussi ; cela a du être sympa, tiens ! Et je ne connaissais pas la troisième : en même temps on ne pouvait pas lui en vouloir, c’était chaud et moelleux comme emplacement !

      • J’aurais bien aimé que ce soit bon à chaque bouché, comme ça j’aurais eu l’impression d’avoir fait un plat magique à la Diana Wynne Jones, ou comme le thé du royaume des chats qui change de goût à chaque fois. x)
        Oui, puis sur le coup ça nous a tellement fait rire qu’on l’a juste virée.

  20. J’arriiiive avec mon anecdote ! Merci de l’avoir rappelé sur FB, je suis un peu tête de linotte !
    Ma dernière catastrophe culinaire remonte à quelques semaines, j’ai voulu faire un gâteau au yaourt au Nutella, j’en avais parlé plusieurs jours avant à monsieur histoire de le faire saliver et puis j’avais une amie qui venait à la maison pour le goûter ce jour-là. Je me dis trop fastoche, je mélange tous mes ingrédients en un temps record, je mélange le Nutella à la fourchette pour un effet marbré, hop au four pour 30 minutes. Une fois le temps passé, je me dis « ho je vais pas piquer un couteau dans la pâte, je suis sûre de moi, je suis quand même une grande ‘lol’ cuisinière. Je regarde mon gâteau, très brun, très joli, ça sent bon. Je le laisse refroidir sur le plan de travail, toute contente. Et puis au bout de quoi, 1 heure, je veux le démouler pour faire une jolie présentation. Je place l’assiette sur mon gâteau, je retourne, et là grosse catastrophe, la pâte était encore crue à l’intérieur, toute coulante. Immangeable ! Je ne sais pas ce qu’il s’est passé. J’étais dégoûtée mais j’ai bien ri tout de même.
    Moralité : TOUJOURS piquer un couteau pour voir si c’est cuit ! :o)

    Bises, Acr0.

    • Ouh, figures-toi que cela m’est déjà arrivé ! Quand les préparations sont plus liquides que la moyenne, on se retrouve avec de drôles de résultat. Les pains salés de poissons par exemple et certains desserts plus liquides (rajout d’un aliment) et cuits dans un moule à cake, il vaut mieux vérifier effectivement. Sinon tu as un risque de « floatch » quand tu démoules !

  21. Zut flûte, je viens juste de le voir ^^, sinon je te souhaite un très joyeux premier anniversaire ^^

  22. Pingback: La cuisine de la semaine #40 | La carotte est cuite

Donner un coup de fourchette

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s