La cuisine de la semaine #13

.

.
Petit rendez-vous initié par Madame Sioux, repris temporairement par Eve petite souris. Pour voir en plus grand les photos, il suffit de cliquer dessus.
.
.

Semaine 44, nous finissons quelques restes ici et là et nous mangeons aussi tout le poisson que nous avons acheté (normal). Petit rythme pépère dans notre home sweet home.
.

.

Lundi 29 octobre
Hop le poulet cuit pour le déjeuner… c’est bien simple, j’en bave depuis plusieurs jours dans l’attente de pouvoir – enfin ! – le déguster.

Le soir, de succulentes et grosses crevettes nous attendent. Nous finissons également quelques tartines chaudes restantes de la veille.

 .

 

.

Mardi 30 octobre
Malgré une préparation au gingembre – presque excessive – et une cuisson au vinaigre de cidre, on ne sent rien. Mais aucun souci, le lieu noir est tellement bon qu’on pardonne vite son petit écart en cuisine. (de toute façon, ce poisson étant déjà mort, on ne pouvait plus le pendre).

Le soir nous mangeons encore des tartines chaudes, camembert et confiture de figues sur une tranche de pain de campagne. On ne va pas s’en plaindre, on adore ça ! Et c’est un tartare de saumon qui les accompagne cette fois, dans son plus simple appareil.

.

 

.

Mercredi 31 octobre
Pour un déjeuner sur le pouce et ultra rapide, on fait cuire quelques pâtes, on y ajoute un peu de feta, un peu de poulet, un peu de fromage ail & fines herbes et roule ma poule !

Le soir d’Halloweeeen, nous avons mangé plein de crêpes sucrées avec les copains (autant te dire que seuls le sucre et le Nutella font office sur la table)

.

 

.

Jeudi 1er novembre
Avec les restes du poulet, j’ai confectionné des lasagnes au fromage ail & fines herbes. Les quantités sont à retoucher car on a failli s’étouffer. Trop de fromage tue le bon mangeur. Tout le monde le sait.

Au dîner, nous finissons les lasagnes aux proportions démentes et les rectifions pour que cela soit plus agréable au palais. Une petite tartine de rillettes de thon maison ainsi qu’une au brie ne sont pas de refus.

.

 

.

Vendredi 2 novembre
Le déjeuner est encore placé sous le signe du poisson (mmmh !) avec du haddock et des pommes de terre. L’avantage grandiose pour fainéant, c’est que tu peux les cuire en même temps. Tu fais perdre ainsi le sel au haddock et saler tes patates par la même occasion.

Le soir, on décongèle une part de soupe au potiron que nous accompagnons de croutons maison. Une petite tartine pomme vert-brie vient émoustiller nos papilles.

.

 

.

Samedi 3 novembre
Je prépare une tarte aubergine-oignon rouge du feu de… moi ! Il n’y a pas à dire, j’adore. Et comme j’avais peur que le côté caramélisé/sucré ne soit pas « assez » au rendez-vous, j’ai ajouté du sirop façon pain d’épices sur le dessus (tu connais la rengaine du bec-sucré ?). J’ai doublé les doses – sans le côté tatin – de la recette de Galou.
Le soir, j’ai une folle envie de naans. Aussitôt pensé, aussitôt réalisé.

.

.

Dimanche 4 novembre
Je déguste une grande part de la tarte aubergine-oignon rouge. C’est sûr, elle deviendra un classique.

.

.
.

Publicités

9 réflexions sur “La cuisine de la semaine #13

  1. Pingback: Cuisine de la semaine 46 « Eve petite souris

Donner un coup de fourchette

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s